Présentations thématiques

Présentations thématiques


Internet, applications, réseaux sociaux,... Les nouvelles technologies et leurs dérives 

COMPLET - 26 septembre 2018 - COMPLET

  • Intervenants : Yves GOETHALS et Marie-Claude COUSSEE, Direction de la lutte contre la criminalité lourde et organisée, section "child abuse"
  • Date : Mercredi 26 septembre 2018
  • Lieu : Le lieu précis sera communiqué au moment de l'inscription
  • Frais d'inscription : 10 euros - Inscription obligatoire par le bulletin d'inscription à renvoyer à notre secrétariat à centredappui@uppl.be  / Virement bancaire à effectuer sur le n° de compte BE89 3630 5994 0885 (Communication : Nom-Prénom) 
  • Affiche, détails et inscription ICI
 

Contenu : Dans nos pratiques cliniques, nous faisons fréquemment, et sans doute de plus en plus souvent, le constat de l’omniprésence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Celles-ci jouent régulièrement un rôle dans le passage à l’acte infractionnel, auquel elles donnent un éventail toujours plus large de possibilités d’expressions. A l’ère de l’hyper-connectivité, les multiples réseaux sociaux, les applications et autres sites pseudosocialisants sont autant d’outils susceptibles d’être utilisés à mauvais escient par nos patients/clients, et à l’évocation desquels nous sommes quelques fois en manque de repères.  Cette matinée thématique se propose de mettre à niveau nos connaissances de la sexualité connectée et ses dérives.

  • Quel est l’état actuel de la pédopornographie sur Internet et quelles sont ses formes nouvelles ? (enfants virtuels,…)
  • Le hasard existe-t-il en matière d’accès à des contenus pédopornographiques ? Existe-t-il des éléments techniques permettant de discriminer l’accident de l’intention ? 
  • Quels sont les outils permettant d’accéder à de tels contenus ? Sites, forums, chat, peer-to-peer, blogs, Facebook ? Ces outils sont-ils forcément réservés à des utilisateurs chevronnés ?
  • Comment savoir si les photos pédopornographiques détenues proviennent d’une production personnelle ? Peut-on déterminer si les fichiers ont été partagés, diffusés ou échangés ?
  • Est-il possible de surfer sans trace ? Quels sont les moyens utilisés afin de se soustraire au contrôle et de consommer en toute impunité ? (Darknet, cryptage de fichiers, …) 
  • Tchatroulette®, Tinder®, Coco®, Snapchat® et autres sites de rencontres : à quoi s’expose-t-on ? (fonctionnement, législation, risques, …)

Face à ce bouleversement technologique, tentons de rester « dans le coup » afin de mieux comprendre encore les éléments en jeu et le sens que prennent les actes de nos patients/clients.

 

Règles et pratiques dans les milieux sadomasochistes

  • Date : Mercredi 18 octobre 2017
  • Lieu : Centre de formation "Humanescence",  20 rue Godefroid - 5000 NAMUR
  • Frais d'inscription : 10 euros - Inscription obligatoire (groupe max : 50 personnes) par le bulletin d'inscription / 
  • Détails ici
 

Les transidentités : des histoires de vies singulières

Le 15 janvier 2017 a eu lieu la première matinée thématique de l’année organisée par l’UPPL. Celle-ci portait sur les « transidentités », thématique qui a été brillamment conduite par Cyane
DASSONNEVILLE, consultante socioprofessionnelle et accompagnante des personnes transidentitaires. Cette matinée a été l’occasion de mettre en lumière les difficultés de se repérer dans la
thématique des transidentités. Il est apparu pertinent que les professionnels fassent la distinction entre l’identité sexuelle, l’identité de genre et l’orientation sexuelle qui souvent se chevauchent, à tort, dans les représentations. A travers le vécu et l’expérience d’accompagnante de l’oratrice, ce fut également l’occasion pour les participants d’être sensibilisé au parcours complexe des personnes transidentitaires.

Intervenante : Cyane DASSONNEVILLE (consultante socioprofessionnelle, accompagnante des personnes transidentitaires)

Dates : Lundi 30 mai, mardi 31 mai et lundi 6 juin 2016

Lieu : Université de Namur, Faculté de sciences économiques, sociales et de gestion, 8 rempart de la vierge à NAMUR

Frais d'inscription : 10 euros - Inscription obligatoire (groupe max : 50 personnes) par le bulletin d'inscription

Détails et inscription ici

Contenu : Pourquoi parler aujourd'hui de transidentité plutôt que de transexualité ? Aborder ce thème c’est sortir de la confusion entre identité de genre et orientation sexuelle.  Les catégories homme/femme, masculin/féminin sont-elles légitimes alors qu’une partie de la population ressent le besoin de placer le curseur du genre là où se situe sa zone de confort indépendamment de son assignation administrative ?  Ce sont toujours des histoires de vie singulières qui revêtent des réalités plurielles.

Nous aborderons au cours de cette matinée :

  • Les transidentités,
  • De la psychiatrisation à l’autodétermination,
  • La législation, état civil, détermination du sexe à la naissance,
  • Les parcours de transition, les traitements, les opérations,
  • Quand la transidentité s’invite dans la famille,
  • L’insertion professionnelle et sociale,
  • Transidentité et orientation sexuelle,
  • Discrimination : la transphobie,
  • Les personnes transidentitaires dans les média,
  • Accueillir et accompagner dans la bienveillance,
  • Temps d'échange avec les participants.
Création SIP